Mp3 "Hypnose et alcoolisme"

  Mp3 d'Hypnose pour l'alcoolisme

19,90 €

Ce produit a déjà été vendu 126 fois
    Découvrez aussi :

  Qu’est-ce que l’alcoolisme ? L’alcoolisme est l’addiction à l’alcool contenu dans les boissons alcoolisées. Cette dépendance provoque des dommages physiques, psychiques, et sociaux.

  Le travail de cette séance sera essentiellement axé sur la dépendance psychique.  

  Les causes

  Les dépendances, quelles qu’elles soient, et plus généralement tous nos schémas cognitifs et comportementaux, positifs ou négatifs, s’installent et se renforcent par la répétition. A chaque nouveau mode de pensée ou comportement, une nouvelle route se dessine dans notre Inconscient ; plus la personne emprunte cette voie, et plus elle se forme et se renforce. La répétition crée l’habitude. A l’inverse, une route inutilisée, au profit d’un chemin plus sein et positif, tend à disparaître.

  Les bénéfices secondaires les plus fréquents de l’alcoolisme sont :

  - La désinhibition : Elle permet notamment à la personne de s’exposer plus facilement à une situation anxiogène qu’elle serait susceptible d’éviter en temps normal. A titre d’exemple, une personne habituellement angoissée, et désinhibée, sera plus à l’aise en société.

  - L’anesthésie émotionnelle : Elle éloigne la personne de ses émotions, lorsque la souffrance est trop importante et qu’elle ne parvient pas à se gérer par un travail sur elle-même.

  - Le plaisir : Boire peut aussi être un plaisir.

  Nombreux sont les alcooliques qui s’ignorent, à différents degrés bien sûr, mais ne dit-on pas « qu’il y a des équilibres qu’il ne faut pas toucher » ? Nous considèrerons ici qu’il y a lieu de parler d’alcoolisme dès lors que la personne souffre des conséquences de sa dépendance, et qu’elle boit malgré une volonté inverse.

  Nous considèrerons également ici que le comportement alcoolique sera limité, ou cessera, si les bénéfices secondaires deviennent inutiles pour la personne. Par conséquent, notre travail s’orientera principalement vers les causes et la résolution des problématiques sous-jacentes, et non sur le symptôme en lui-même.

  Intervention proposée :

  Dans tous les cas, nous considèrerons que l’alcoolisme équivaut à "reculer pour mieux sauter". Le recours à l’alcoolisme, ou plutôt à ses bénéfices secondaires, ne résout rien, et pire, reporte sans cesse le moment inévitable de l’action sur les problématiques sous-jacentes.

  Une fois l’état hypnotique induit, la phase de travail sera composée en plusieurs parties :

  1. Estime de soi, confiance en soi, et apaisement intérieur : Le besoin de la désinhibition témoigne fréquemment d’une faible estime de soi, d’un manque de confiance en soi, et d’un état d’angoisse chez la personne. Cette première partie permettra de redorer l’estime de soi, de trouver ou de retrouver confiance en soi, et d’appréhender la vie avec davantage de sérénité.

  2. Acceptation : Si le sujet a besoin de s’anesthésier par sa consommation d’alcool, c’est parce qu’un ou plusieurs aspects de son existence ne sont pas réglés. Cette seconde partie consistera donc à accepter une expérience traumatique pour mieux la dépasser, à lâcher-prise, puis à se tourner vers l’avenir, le constructif et le positif.

  3. Plaisir de substitution : Une nouvelle activité, positive, constructive, sans effets néfastes, et choisie par la personne, se substituera au plaisir de la consommation d’alcool. A titre d’exemple, l’alcoolisme peut être remplacé par la pratique d’un sport, la lecture, l’apprentissage, ou simplement par le plaisir d’être plus congruent (davantage en phase avec soi-même).

  Durée de la séance (hors mentions légales) : 30 minutes environ. Taille du fichier : 56 Mo. Format : MP3. Haute qualité audio (enregistrement en studio).

Commentaires (1)

Izard Philippe

IP 86.192.161.134

2016-02-03
4

Bonjour

j' ai bien reçu la commande

mais pas encore utilisé, cet article étant une prévision d' utilité pour la famille

Cordialement

 
Page:1
Ajouter un avis
Cacher
Votre note
Nom
e-mail
Titre
Commentaire
 Captcha
 Valider

Haut